Les hémorroïdes sont des veines situées à l’intérieur et à l’extérieur de la paroi anale de toute personne. Il s’agit donc d’un réel abus de langage que font les personnes qui emploient souvent ce terme pour désigner les crises hémorroïdaires. Le présent article vise donc à faire la part des choses pour permettre au public de comprendre le mal. Nous aurons pour ce fait à identifier les différentes formes de crises hémorroïdaires, leurs causes et les facteurs de risques aggravants. Pour finir, nous évoquerons les traitements disponibles pour soigner le mal.

Les différentes formes de crises hémorroïdaires

Les crises hémorroïdaires sont dues à une dilatation anormale des hémorroïdes (hémorroïdes externes et internes) qui provoquent des douleurs aiguës. Il en existe deux formes connues. Il s’agit : des crises hémorroïdaires externes et les crises hémorroïdaires internes. Elles se manifestent chez les individus de tous les âges et peu importe le sexe, mais sont plus fréquentes chez les personnes ayant entre 30 et 50 ans (à partir de 30 ans les parois de l’organisme commencent par se détériorer, laissant ainsi le champ libre au développement de plusieurs affections). Ne vous méprenez donc pas. Car un certain nombre d’éléments que nous ignorons parfois peuvent être à la base de ces maux.

Facteurs de risque et conséquences des crises hémorroïdaires

Les facteurs de risques responsables de la survenue des crises hémorroïdaires sont nombreux. Il s’agit entre autres de :
• L’alimentation (une alimentation trop épicée peut provoquer l’inflammation des hémorroïdes)
• L’alcoolisme (les boissons fortes tout comme les boissons contenant de la caféine ont un effet déshydratant sur les parois)
• Les pressions trop fortes sur les veines anales
Nous comprenons très aisément que c’est nous même qui sommes dans la majeure partie des cas sommes responsables de l’apparition de ces maux. Une crise hémorroïdaire qui n’est pas prise en charge très tôt peut donner suite à des complications. Au nombre de celles-ci, nous pouvons évoquer : la thrombose (pour les cas d’hémorroïdes externes) et la tuméfaction (pour les cas d’hémorroïdes internes).

Soigner les hémorroïdes : Comment

Pour le traitement des crises hémorroïdaires, plusieurs solutions vous sont offertes. Vous pouvez opter pour le choix de la médecine douce (acupuncture pour un niveau pas très avancé) ou pour la chirurgie pour des cas plus graves. Vous pouvez aussi faire le choix des crèmes pour hémorroïdes pour réduire les inflammations. Nous tenons cependant à vous préciser que ces méthodes ne sont pas tout à fait efficaces. Nous vous recommandons de recourir aux services d’un professionnel pour vous assister dans le choix de la formule la mieux adaptée à votre condition.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.